ERGONOMIE AU TRAVAIL

Aménagement du lieu de travail
Chaque situation de travail (ou de divertissement passif) force à adopter une posture sur une période de temps plus ou moins longue.
À notre époque, l'utilisation d'un ordinateur est au centre de presque tous les emplois. On retrouve les ordinateurs dans tous les milieux de travail et dans presque tous les lieux d’habitation.

Travaillez dans les meilleures conditions possibles pour votre corps.
Être assis à un poste de travail est synonyme de maintien de la même posture durant plusieurs heures. Si cette posture n’est pas bonne, elle entraînera de graves problèmes.

Le matelas est important car il supporte le corps le tiers de votre vie.
Mais, la chaise sur laquelle vous accomplissez votre travail supporte votre corps presque la moitié de votre temps d'éveil. L’utilisation d’un ordinateur est pour plusieurs l'activité consommant le plus grand nombre d'heures quotidiennement. Le travail à l'ordinateur (position rigide et continuelle, vision fixe) produit nécessairement une fatigue posturale et visuelle.

Avoir une bonne chaise, c'est élémentaire; un bon support de moniteur est intelligent; un support fait pour le clavier, c'est une bonne idée...

La chaise ergonomique est un point crucial à considérer pour l’aménagement d’un poste de travail ergonomique. C’est elle qui détermine en grande partie la position de votre dos, de vos jambes, de vos épaules, et avec eux vos membres supérieurs. Vous devriez considérer la chaise ergonomique comme un instrument de travail aussi important que votre ordinateur.

Les postures adoptées varient selon la situation : saisie de données, vérification de données, création graphique, création audio, création vidéo, gestion des courriels, consultation de sites internet...

Une chaise ergonomique vous aidera à conserver une posture correcte tout au long de la journée, et soulagera d’autant la charge de travail qui incombe à vos muscles pour la maintenir en temps normal.


Travail à l’ordinateur (Conseils)

  • fauteuil avec des appuie-bras (bras et avant-bras à 90 degrés)
  • support lombaire (dos et jambes à 90 degrés)
  • espace de 5 cm entre l’arrière du genou et le bout du siège
  • pieds posés au sol ou sur un repose-pieds
  • écran (centre) au niveau des yeux à une distance entre 50 à 75 cm  (utilisation d’un support de moniteur)
  • tablette à clavier assez large pour utiliser la souris
  • clavier à la hauteur des accoudoirs (entre 65 à 75 cm)
  • poignets et mains demeurent droits horizontalement et alignés avec les avant-bras
  • souris proche du clavier (préférer les raccourcis-clavier)
  • téléphone mains libres ou casque d’écoute

Les portables
Les ordinateurs portables ne respectent à peu près aucune des conditions minimales d’ergonomie. La plupart des utilisateurs de portables improvisent un aménagement sans réfléchir.
Si vous devez les utiliser sur de longues périodes, munissez-vous d’un clavier et d’une souris: surélevez l’ordinateur de façon que l’écran soit à la hauteur de vos yeux et à la distance recommandée.

Les supports ergonomiques WorkEZ sont idéaux pour ce travail.


La chaise ergonomique
La chaise est le mobilier le plus important, car elle impose le positionnement de tout le corps durant une activité prolongée. L’ajustement de la chaise aux dimensions du corps et en fonction de l’activité principale est la première étape de l’aménagement d’un poste de travail. Plus la chaise sera ajustable, plus elle pourra s’adapter à votre morphologie et plus elle sera efficace.
Mais, en tout premier, il faut savoir choisir sa chaise permettant d’effectuer un ajustement optimal et personnalisé.

Critères et éléments requis :

  • hauteur du siège réglable (en premier pour que les pieds touchent le sol pour soulager le dessous des cuisses, qui doivent être à l’horizontale, du poids total de vos jambes, puis en fonction de la hauteur du plateau de travail). La hauteur du siège doit être facilement ajustable : les chaises munies d'un vérin lift pneumatique sont les plus efficaces pour cela.
    Le siège à une hauteur située entre 16 à 21 po devrait satisfaire la plupart des gens.
  • largeur et profondeur du siège suffisants pour supporter confortablement l'utilisateur. Normalement, le stardard est une largeur variant de 17 à 20 po. La profondeur doit être suffisante pour être asssis le dos contre le dossier et qu'il y ait 2 à 4 po entre le derrière du genou et le devant du siège.
  • angle du siège réglable (pour la distribution de la pression sur les cuisses).
  • confort du siège (choisissez une assise qui soit suffisamment ferme pour vous soutenir mais suffisamment moelleuse pour rester supportable des heures durant assis dessus)
  • dossier réglable en angle (pour être assis à angle droit ou incliné vers l’avant d’environ 10 degrés) et en hauteur (selon la taille de l’utilisateur). Le dossier devrait être entre 12 et 19 po de largeur. Pour un ajustement adéquat, le dossier doit être séparé du siège.
  • support lombaire (qui force la posture droite, l’alignement naturel de la colonne vertébrale). Le support lombaire est très important sur une chaise. La colonne vertébrale a une courbe intérieure, et la position assise durant de longues périodes tend à aplanir cette courbe naturelle.
  • appuie-bras rembourrés et réglables en hauteur (pour la détente des épaules) et en largeur (selon la morphologie de l’utilisateur et de l’activité à réaliser). Les accoudoirs ajustables permettent à vos coudes d’être situés au même niveau que le clavier (avant-bras parallèles au sol) et permettront de faire reposer vos bras. Le repos des avant-bras sur un support (que ce soit vos accoudoirs ou votre surface de travail) est primordial pour diminuer la charge musculaire et éviter des douleurs dans les bras et poignets. Les accoudoirs doivent être suffisamment mous pour ne pas blesser les bras et entraver la circulation sanguine.
  • tissu qui ne glisse pas (pour facilité le maintien de la posture). Le dossier devrait être suffisamment rembouré pour offrir un confort durant plusieurs heures. Un tissu qui respire est préférable à une surface dure.
  • pivotement (pour permettre à l'utilisateur de rejoindre différents endroits de son poste de travail -téléphone, filière- sans effort). Une chaise ergonomique doit pivoter aisément.
  • appui-tête (n’est pas nécessaire). Il est recommandé de garder la tête « libre » sur votre colonne vertébrale.

Tous ces éléments requièrent normalement un certain nombre de manettes qu’il faut apprendre à actionner.

La chaise JUNIOR offre tous ces éléments et permet tous ces ajustements.

Achat d’une chaise ergonomique
Bien entendu, le prix des chaises ergonomiques est plus élevé qu'une chaise ordinaire. Mais, il faut considérer votre santé, votre efficacité et surtout que cet investissement durera plusieurs dizaines d'années.

Si vous êtes un habitué des longues séances d’ordinateur, l'achat d'une chaise ergonomique vous évitera de perdre temps et argent en minimisant les risques de blessures.

Méfiez-vous enfin des chaises qui n’ont d’ergonomique que le nom : ce terme est parfois utilisé de façon purement commerciale et n’est soumis à aucun contrôle de qualité.

Cliquez ici pour avoir plus d'information sur la chaise JUNIOR.


Document Aide-Mémoire de la CSST
Pour bien régler et bien aménager un poste de travail informatisé

  • réglage de la hauteur de l'assise
  • accoudoirs
  • surface de travail
  • posture des mains
  • emplacement du moniteur
  • emplacement de la souris
  • éclairement
  • organisation du travail
  • etc.

(document PDF, 512 Ko).


ERGONOMIE - Travail de bureau avec écran de visualisation
Guide de formation, Université de Laval, QC

Publication très complète de 76 avec les chapitres suivants :

  • La posture
  • L’aménagement d’un poste de travail avec écran
  • L’activité à votre poste de travail
  • La vision
  • L’environnement visuel de travail
  • La distribution des sources lumineuses d’un bureau
  • L’ordinateur portable
(document PDF, 8 Mo).
Lien du site internet de l'Université

Consulter un ergonome

  • Si vous passez plus d’une heure par jour dans une position fixe à faire une activité.
  • Vous vous frottez l'avant-bras, le coude, le poignet, le cou ou les yeux de temps à autre (des symptômes annonciateurs de problèmes).
  • Si vous ressentez des douleurs lorsque vous êtes assis (peu importe l’activité).
  • Si vous vous sentez fatigué après votre travail ou activité.
  • Si vous êtes sujet à des accidents.
  • Si vous souffrez de migraines ou de manque de concentration.
  • Si vous éprouvez une grande fatigue mentale à la fin de la semaine.